Google Home, l’assistant domotique de Google

Google a profité hier de la cérémonie d’ouverture de son événement Google I/O (une conférence annuelle au cours de laquelle le groupe déroule ses prochaines lancement) pour annoncer la commercialisation prochaine de Google Home, un assistant domotique en forme de petit haut-parleur capable de piloter tous les objets connectés de la maison (matériel hi-fi, téléviseur, chauffage, etc.). Cette petite merveille embarque l’intelligence artificielle développée par Google, puise dans la base de données gigantesque du moteur de recherche, et s’avère capable d’interagir vocalement avec l’utilisateur.

Il est étonnant que Google ait patienté aussi longtemps avant de débarquer sur le marché du foyer connecté avec ce « centre de contrôle pour la maison » : le principal concurrent de Google Home, Amazon Echo, est commercialisé depuis 18 mois environ et s’est déjà écoulé à environ 3 millions d’exemplaires (à près de 200$ le joujou, c’est un succès inédit pour Amazon dans le secteur du hardware, qui ne lui réussit guère d’habitude). Il y a fort à parier que Google a donc pris le temps de développer un produit capable d’enfoncer la concurrence sur le plan technologique. Il est encore un peu tôt pour dire si le pari est réussi, mais les premiers indices semblent prometteurs…

Google Home n’est pas seulement l’assistant domotique qui devrait rapidement se frayer un chemin dans de nombreux foyers déjà bien équipés en smart tools. Il est aussi un témoin des progrès phénoménaux effectués dans le domaine de la reconnaissance vocale d’une part – un secteur dans lequel les monstres de la high-tech se cassaient les dents depuis un moment face à des machines incapables de saisir toutes les subtilités du langage oral – et de l’intelligence artificielle d’autre part. Ce sont notamment les avancées en termes de « machine learning » qui ont permis de franchir de nouveaux caps : c’est avec le temps, et en la nourrissant de millions de conversations, que Google Home parvient à saisir plus que n’importe quel assistant vocal avant lui les nuances de conversation, l’ironie, etc.

On pourra donc, en s’exprimant simplement à voix haute, lancer un morceau de musique, faire une recherche Google, prendre une réservation au restau, répondre à ses mails, changer la température d’une pièce… Bref, Google Home aura pour vocation d’interagir avec votre quotidien. Reste à voir en quoi il l’affectera, et ce qu’il fera de toute la data qu’on lui fournira à longueur de journée. Comme d’habitude, les amoureux des nouvelles technologies se réjouissent déjà à l’idée d’accomplir des tâches quotidiennes en quelques mots seulement (et ils ont raison), pendant que les sceptiques resteront bloqués face à des bijoux technologiques qui offrent tellement qu’on peut se bien se demander ce qu’ils exigent en échange (et il est compliqué de leur donner tort).

Google Home sera commercialisé d’ici la fin de l’année. Chez nous, on a déjà commencé à économiser pour que notre vie ressemble enfin à un film de science-fiction.

 

0  commentaire Yucatan, jeudi 19 mai 2016
Non classé
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous
8 avenue du Maine, 75015 Paris
Tél. : +33 1 53 63 27 27

Yucatan, créée il y a plus de 20 ans et dirigée par Evelyne Martin et Caroline Prince, est la première agence de relations médias spécialisée dans la valorisation de l’innovation dans les secteurs de la high-tech, du digital, de l’industrie, du bâtiment et des sciences. L’agence Yucatan participe au développement de la réputation de ses clients. Yucatan vous présente ici son Blog, que vous pouvez suivre en vous inscrivant à la newsletter.