La campagne américaine sur Internet – Encourageons « l’expérience électeur » !

Cela ne vous aura pas échappé : les États-Unis vivent actuellement dans l’effervescence de la campagne pour les primaires en vue de la prochaine élection présidentielle – fin 2016. Si les médias mettent principalement en lumière les deux favoris de chaque camp – Bernie Sanders et Hillary Clinton chez les Démocrates, Ted Cruz et l’inénarrable Donald Trump chez les Républicains -, ils sont en réalité bien plus nombreux à être entrés dans la course. À l’heure actuelle, les premiers résultats ne permettent pas vraiment d’isoler un vainqueur potentiel, dans un camp comme dans l’autre : côté démocrate, Sanders a remporté le New Hampshire, Clinton l’Iowa et le Nevada ; côté républicain, Cruz a remporté l’Iowa, Trump le New Hampshire et la Caroline du Sud.

La société Dynatrace (éditeur de solutions d’APM – pour Application Performance Management) a donc surveillé la performance des sites web des principaux candidats républicains, en adoptant l’angle d’analyse du e-commerce, selon lequel 33% des consommateurs abandonnent une transaction si le temps de chargement d’une page dépasse 3 secondes.

Comme le rapporte Pierrick Planchon, Digital Performance Expert chez Dynatrace, dans ce papier, les candidats feraient bien de s’inspirer du e-commerce pour améliorer l’expérience des électeurs comme on cherche constamment à améliorer « l’expérience utilisateur » sur les sites de vente en ligne. En 2016, nul doute qu’Internet est devenu une arme de communication de tout premier plan quand on souhaite poser ses valises à la Maison Blanche, et les candidats ne peuvent se permettre de proposer un site qui ne présente pas des performances digitales satisfaisantes – les visiteurs et potentiels contributeurs ne s’attardent pas sur les sites de Rick Santorum et de Ted Cruz, qui sont les plus lents, au contraire des sites beaucoup plus performants de Ben Carson et de Marco Rubio.

« Le site de Donal Trump n’est pas le plus rapide, précise Pierrick Planchon, mais c’est celui qui comporte le moins de tierces parties. On constate alors qu’en optimisant le site, en réduisant le nombre de services tiers et la quantité de JavaScript bloquant (complexité), on peut améliorer l’expérience utilisateur. »

Le directeur de campagne du bouillonnant candidat républicain peut s’en réjouir : il est probable que les internautes qui se connectent sur le site de Donald Trump y passent plus de temps que ceux qui visitent celui de son principal concurrent Ted Cruz, et sont donc davantage réceptifs aux messages politiques qui y apparaissent. Parce qu’une campagne présidentielle se gagne sur tous les fronts, c’est Trump qui vous le dira !

 

Les commentaires sont fermés.

Contactez-nous
8 avenue du Maine, 75015 Paris
Tél. : +33 1 53 63 27 27

Yucatan, créée il y a plus de 20 ans et dirigée par Evelyne Martin et Caroline Prince, est la première agence de relations médias spécialisée dans la valorisation de l’innovation dans les secteurs de la high-tech, du digital, de l’industrie, du bâtiment et des sciences. L’agence Yucatan participe au développement de la réputation de ses clients. Yucatan vous présente ici son Blog, que vous pouvez suivre en vous inscrivant à la newsletter.