L’influence : l’or de la communication et des RP

L’éditeur de suites logicielles pour les métiers de la communication et des relations presse Cision vient de publier les résultats d’une étude intitulée « L’influence, vue par le marketing, la communication, les relations presse » et consultable ici, On n’a pas attendu ces résultats pour se rendre compte que l’identification des influenceurs constitue la première qualité d’une agence RP, mais l’étude a au moins le mérite d’essayer de chiffrer des données difficilement quantifiables, et de fournir de multiples indices et détails sur les influenceurs et les contenus qu’ils privilégient.

Sans surprise, le secteur des RP est celui qui a le plus rapidement perçu l’intérêt d’identifier et d’adresser les « influenceurs » quels qu’ils soient – après tout, c’est le cœur de notre métier. 80% des personnes interrogées dans le domaine des RP travaillent déjà avec les influenceurs de tous bords, contre seulement 63% dans « la communication » au sens large, et 54% dans le secteur du marketing.

cision001

Pas de surprise non plus au sujet des influenceurs que privilégient majoritairement les différents secteurs de la communication : 98% des personnes interrogées dans les RP travaillent avec les journalistes (on aimerait bien connaître les 2% restants), et 86% avec les blogueurs, quand le marketing se tourne aujourd’hui plus volontiers vers les blogueurs, et sans doute les vlogueurs (à 71%, contre 69% pour les journalistes), dont la parole plus libre et l’audimat plus interactif sont une ressource de très grande valeur (même si on peut légitimement se demander combien de temps ça va durer).

cision002

Il semble que tout le monde a plus ou moins compris que la sphère des influenceurs aujourd’hui ne se limitait pas aux journalistes, et qu’un blogueur populaire ou qu’un twittos inspiré constituent des interlocuteurs de choix, sans doute pas moins influents auprès de la cible marketing identifiée. Pour parler aux jeunes, ne vaut-il pas mieux faire appel à Cyprien le YouTubeur plutôt qu’à un magazine ou un site web, aussi populaire soit-il ? La réponse est évidente dans ce cas de figure où l’influenceur et son audimat sont identifiés de tous, mais ce n’est évidemment pas toujours le cas. Dès lors, l’identification des influenceurs selon le secteur d’activité, le centre d’intérêt ou la qualification de l’audience est tout un art.

C’est là que l’étude de Cision livre ses chiffres les plus intéressants : apparemment, la majeure partie des personnes sondées n’a aucun outil dédié à l’identification des influenceurs. La méthode d’identification est artisanale, et paraît presque anachronique : on navigue sur Internet, on cherche dans les médias, on se promène sur les réseaux sociaux, on cherche des connaissances, au petit bonheur la chance… Pourquoi pas, à vrai dire, le réseautage demeurant indispensable pour connaître son environnement et en maîtriser les rouages… Mais est-ce suffisant ? Il est surprenant que seules 25% des personnes interrogées s’appuient sur un outil informatique (de type fichiers presse ou veille social media) pour identifier des influenceurs qui sont pourtant l’or de leur métier.

Enfin, Cision délivre des pistes de réflexion intéressantes sur la production de contenus, sur leur nature et leur portée. Là encore, pas de surprise, puisque communiqués de presse, papiers de blog et avis d’expert sont toujours les pierres angulaires des RP… mais sont aussi plébiscités par la communication globale et les départements marketing. Dans leur approche de plus en plus 360° de leur métier, dans l’élaboration de leur stratégie, la construction de leurs messages et l’identification des influenceurs, les métiers de la communication ont tendance à se rapprocher, à se confondre…

Yucatan, par exemple, ne se contente évidemment pas de travailler avec les journalistes : l’agence a depuis longtemps investi dans plusieurs plateformes et suites logicielles pour identifier tous les influenceurs de ses différents secteurs d’expertise, et propose de multiples contenus spécifiques pour chaque média qu’elle adresse (communiqués de presse, avis d’expert, infographies, vidéos, papiers de blogs, médias sociaux, etc.). Peut-on seulement parler de « relations presse » pour qualifier l’activité de Yucatan, qui s’évertue plus largement à adresser tous les publics qu’elle a ciblés ? C’est pour cette raison que nous préférons aujourd’hui le terme de « relations publics » – comprendre « à destination de tous les publics » – et l’étude de Cision nous conforte plus que jamais dans cette conviction.

cision003

 

Source : http://www.cision.fr/ressources/infographie-pratique-de-linfluence/

Les commentaires sont fermés.

Contactez-nous
8 avenue du Maine, 75015 Paris
Tél. : +33 1 53 63 27 27

Yucatan, créée il y a plus de 20 ans et dirigée par Evelyne Martin et Caroline Prince, est la première agence de relations médias spécialisée dans la valorisation de l’innovation dans les secteurs de la high-tech, du digital, de l’industrie, du bâtiment et des sciences. L’agence Yucatan participe au développement de la réputation de ses clients. Yucatan vous présente ici son Blog, que vous pouvez suivre en vous inscrivant à la newsletter.