Radar RH #1 d’Equancy : Vos enfants sauront-ils ce qu’est une entreprise ?

De nouvelles organisations émergent : plus ouvertes, plus agiles, plus collaboratives… Le monde du travail de demain n’aura plus rien à voir avec celui d’aujourd’hui. Portrait-robot de l’entreprise du futur :

unnamed

De nouveaux métiers existent aujourd’hui, qui n’existaient pas il y a dix ans : social Media Manager, développeur d’applications, expert de la Génération Y… Et la mutation des descriptions de poste ne va pas s’arrêter là. D’après le département américain du travail, 65 à 70 % des métiers qu’exerceront les enfants actuellement en classe de maternelle n’existent pas encore ! Ces transformations auront bien entendu un impact sur le futur de l’éducation : de nouvelles compétences devront sans doute être acquises dès le plus jeune âge, comme le fait de savoir coder ;

De nouveaux contrats de travail se développent rapidement : le CDI est loin d’être mort, mais les autoentrepreneurs ou freelances par exemple sont de plus en plus nombreux. Selon le rapport de l’European Forum for Independant Professionals, il y aurait plus de 700 000 freelances en France aujourd’hui. La croissance de ces populations impose de réfléchir à des sujets connexes, comme les assurances pour encadrer les travailleurs de cette nouvelle économie ‘à la demande’ ;

De nouvelles organisations du travail voient le jour : un pied dans l’organisation, un pied à l’extérieur, les collaborateurs cumulent plusieurs activités. Des structures comme ‘Stagiaires Sans Frontières’ proposent ainsi des stages partagés entre des entreprises (80% du temps) et des associations (20% du temps). Ces transformations vont de pair avec des organisations plus décentralisées, les collaborateurs étant parfois dispersés à travers le globe ;

De nouveaux maux prennent de l’ampleur : le futur du travail pose de nombreuses interrogations, éthiques, économiques, business. Par exemple, faut-il prévoir un revenu universel de base pour tous? Si ces questions ne sont pas encore tranchées, il importe de réagir rapidement à l’apparition de nouvelles maladies comme le ‘burn-out’ ou le ‘bore out’. Christian Bourion, professeur à ICN Business School Nancy-Metz estime que 30 % des salariés pourrait souffrir de cet ennui au travail pouvant conduire à la dépression et, selon l’Institut National de Veille Sanitaire, 30 000 personnes en France seraient victimes de ‘burn out’. Le premier procès relatif à cette maladie en France s’est tenu début mai à Paris : peut-on condamner son entreprise pour ennui ?

mercredi 25 mai 2016
Communiqué de presse
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Les commentaires sont fermés.

Contactez-nous
8 avenue du Maine, 75015 Paris
Tél. : +33 1 53 63 27 27

Yucatan, créée il y a plus de 20 ans et dirigée par Evelyne Martin et Caroline Prince, est la première agence de relations médias spécialisée dans la valorisation de l’innovation dans les secteurs de la high-tech, du digital, de l’industrie, du bâtiment et des sciences. L’agence Yucatan participe au développement de la réputation de ses clients. Yucatan vous présente ici son Blog, que vous pouvez suivre en vous inscrivant à la newsletter.