Tremblement de terre dans le monde du Community Management

Comme souvent avec Facebook, les évolutions du site et autres mises à jour débarquent sans crier gare, même lorsque les changements qu’elles induisent ont des répercussions sur la santé économique de milliers d’entreprises à travers le monde. Et la dernière en date fait l’effet d’une bombe dans le petit univers du community management : Facebook songe à exclure les publications des pages du fil d’actualité et à les déplacer dans un nouvel fil à part, le fil Explorer, que personne ou presque ne consulte. Sur le fil d’actualité ne s’afficheraient plus que les publications de ses « amis » Facebook… et les publications sponsorisées. La logique est donc limpide : pour continuer de communiquer efficacement sur Facebook, il faudra passer à la caisse.

La fonctionnalité est actuellement en test dans plusieurs pays d’Europe de l’est, comme l’a confirmé Facebook, se hâtant de préciser que « le déploiement à d’autres pays n’est pas planifié« . Mais « les tests continueront dans les prochains mois« . L’objectif de ces tests ? « Comprendre si les gens préfèrent avoir des espaces séparés pour le contenu personnel et le contenu public« .

Quel impact pour les pays concernés ?

Pour l’heure, les tests ne concernent que la Slovaquie, le Sri Lanka, la Serbie, la Bolivie, le Guatemala, le Cambodge, la Serbie et l’Indonésie. La chute du reach est pour le moins spectaculaire – et logique. Et laisse imaginer ce qui pourrait arriver aux pages françaises en cas de démocratisation de ce système.

Interactions reçues par 60 médias en Slovaquie depuis le début des tests

Le problème, c’est qu’il n’est fait aucune distinction entre les pages : entre les marques, entre les médias, entre les pages de personnalités de publiques, etc. : pour ceux d’entre nous qui utilisent Facebook comme un curateur pour recevoir de l’information, comme pour ceux qui la diffusent, ça ressemble à la fin des haricots. Si la mesure pourrait être appréciée par une partie du grand public, du moins sur le papier, pas sûr qu’il en sorte gagnant en réalité : les entreprises en mesure de payer les publications sponsorisées continueront de le faire comme auparavant, et celles qui n’en sont pas capables seront certainement réduites au silence, ou presque.

Un changement d’orientation significatif pour Facebook

La rupture paraît tout de même surprenante, même en considérant la manne financière colossale que Facebook générera en obligeant les entreprises à ouvrir le porte-monnaie : en 2012, le réseau social avait justement reconstruit son fil d’actualité pour concurrencer Twitter et devenir la machine à buzz que l’on connaît et dont l’influence n’est plus à démontrer. En fait, si la mesure est belle et bien appliquée d’ici quelques semaines ou quelques mois, elle permettra également à Facebook de lutter contre les fake news, son nouveau cheval de bataille, du moins en apparence, tout en engrangeant des liquidités.

On peut tout de même s’interroger sur le devenir du média en tant que tel, et sur sa volonté, in fine, de ne plus être ouvert à tout le monde. La mesure ne ferait pas du tout l’unanimité, même en interne : Facebook, qui se concevait lui-même en temps que média et qui avait même démocratisé l’utilisation de la vidéo, popularisant ainsi les courts formats informatifs au cours des deux dernières années, ne serait alors plus qu’un outil payant au service des marques ?

Nous suivrons avec attention la suite des événements…

 

Source : https://www.blogdumoderateur.com/facebook-posts-organiques-fil-explorer/

0  commentaire Yucatan, mardi 31 octobre 2017
Grand Public, Médias sociaux
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous
8 avenue du Maine, 75015 Paris
Tél. : +33 1 53 63 27 27

Yucatan, créée il y a plus de 20 ans et dirigée par Evelyne Martin et Caroline Prince, est la première agence de relations médias spécialisée dans la valorisation de l’innovation dans les secteurs de la high-tech, du digital, de l’industrie, du bâtiment et des sciences. L’agence Yucatan participe au développement de la réputation de ses clients. Yucatan vous présente ici son Blog, que vous pouvez suivre en vous inscrivant à la newsletter.