Top

Le Blog

L’Amérique et les réseaux sociaux

Comme chaque année, en tant que membre actif du Worldcom Public Relations Group, Yucatan participe à la traditionnelle réunion de printemps. L’occasion d’échanger avec nos homologues du monde entier, lors de workshops et de séances plénières.
Parmi les différentes informations partagées, nous avons particulièrement apprécié la présentation, intitulée US Social media Landscape, de notre partenaire Amy la Sala, directrice des Relations Publics et des Médias Sociaux au sein de l’agence Off Madison Ave.

En tant que spécialistes de la communication et des médias, nous tentons chaque jour de décrypter, d’analyser et surtout d’alerter sur le phénomène des Fake News. Un phénomène qui frappe évidemment de plein fouet la première puissance économique mondiale, mère porteuse et couveuse de start-up qui se sont mutées en GAFAM, dont les réseaux sont devenus en quelques années les médias les plus puissants de notre monde ultra connecté.

Mais pour mieux comprendre les nouveaux rouages de la diffusion de ce que nous appelions de tout temps la rumeur, il est important de mieux comprendre comment l’Amérique s’affiche, s’informe et consomme sur les réseaux sociaux.

L’Amérique s’affiche sur les réseaux sociaux

79 % de la population américaine a au moins un profil média social, ce qui représente environ 244 millions d’utilisateurs en 2018, et place les Etats-Unis à la troisième place des pays ayant la base la plus large d’utilisateurs de médias sociaux, derrière la Chine et l’Inde. Une augmentation moyenne de 3 millions de nouveaux utilisateurs par an, soit une projection à quasiment 258 millions à horizon 2023.

Si Facebook et Youtube rassemblent le plus grand nombre d’utilisateurs outre-Atlantique, Instagram, Snapshat et Youtube sont les plus populaires pour les 13-24 ans. Bien entendu, les courtes vidéos et autres formats « sur le pouce » ont la préférence des millennials et GenZ, dont la durée d’attention est plus sélective.
Ce que recherchent les jeunes générations sur les réseaux sociaux ce sont des expériences authentiques et personnalisées.

L’Amérique consomme sur les réseaux sociaux

Si l’on liste les médias sociaux aux US en se basant sur leur nombre d’utilisateurs, on obtient la liste suivante : Facebook, YouTube, Instagram, Twitter, Pinterest, SnapShat, LinkedIn et WhatsApp. Sachant que la plupart des Américains ne savent pas comment fonctionne leur fil d’actualité et que pas moins de 4 adultes sur 10 utilisent Facebook comme unique source d’information, nous avons là un fabuleux terreau pour les fake news et autres manipulateurs d’opinion.

Si l’on parle de consommation de l’information sur les réseaux sociaux, au pays de l’Oncle Sam, l’on n’en oublie pas moins la consommation tout court.
Ainsi, Instagram vient de lancer sa fonctionnalité shopping dans 8 pays, dont la France, pour les comptes business et permettre aux marques d’accélérer le processus d’achat. Depuis le rachat d’Oculus il y a 5 ans, Facebook ne cesse de miser sur la réalité virtuelle et augmentée.

Pour quel objectif ?
Établir une relation directe entre Facebook et des millions de clients, pour le plus grand bonheur d’annonceurs toujours en quête de nouvelles façons de favoriser la consommation.

Et demain ?

Lorsque l’on pose aux directions marketing américaines la question suivante : Quel est le pourcentage de trafic organique arrivant sur votre site ? Nous étions à 95 % en 2009, à 75 % en 2013 et nous sommes à peine à 25 % en 2019. Quant à la question : Quel est le pourcentage de publicités digitales que vous placez sur les réseaux sociaux ? On passe d’à peine 2 % en 2009 pour monter à 40 % dix ans plus tard.

Les marques et organisations vont de plus en plus vers le storytelling mais cherchent par-dessus tout des connexions personnalisées avec les consommateurs. Elles réinventent sans cesse les expériences utilisateurs et privilégient de plus en plus l’accès direct aux consommateurs en promouvant la marque plutôt que de passer par des influenceurs.

L’un des meilleurs exemples que notre partenaire Worldcom nous a montré est celui du compte Instagram Barbiestyle, qui rassemble plus de 2 millions de followers et sur lequel d’autres marques trouvent une nouvelle façon de communiquer.

« Le contenu est roi mais l’engagement est reine et c’est elle qui fait tourner la maison », Mari Smith, Facebook Executive.

Vous en savez maintenant plus sur l’état actuel de l’utilisation du social media aux USA, découvrez maintenant notre article dédié à l’influence des réseaux sociaux sur le SEO

Sources : Statista, Adweek.com, pewresearch.org, All the new sites, Neil Patel, CMO.com