Flexera : le premier éditeur à exporter la monétisation de logiciels en périphérie de réseau

Flexera : le premier éditeur à exporter la monétisation de logiciels en périphérie de réseau
FlexNet Edge permet d’effectuer des mises à jour et de collecter des informations approfondies sur les dispositifs installés en bordure de réseaupour plus de contrôle et de sécurité dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de logiciels

Flexera, l’éditeur qui réinvente l’achat, la vente, la gestion et la sécurisation des logiciels, annonce le lancement de FlexNet Edge, une nouvelle composante de la plateforme de monétisation de logiciels et de l’IoT de Flexera. Un serveur intelligent de périphérie permet de gérer des mises à jour et de récupérer des données sur les appareils au sein d’environnements partiellement ou totalement déconnectés. Avec cette solution, Flexera fait progresser sa technologie Updates and Insights de gestion des mises à jour et de collecte d’informations, et offre une automatisation et un contrôle complets sur la livraison ainsi que le déploiement de mises à jour logicielles et de firmware.

En dépit de la prolifération des objets connectés, il reste de nombreux cas où les applications et ces terminaux restent intentionnellement déconnectés d’Internet (applications professionnelles de haute sécurité, logiciels de calcul haute performance, dispositifs médicaux et autres équipements industriels). Les fabricants doivent garder ces applications et appareils à jour, déployer des mises à jour de sécurité, et offrir toute la valeur des nouvelles versions de leurs produits.

Les clients bénéficient ainsi d’un accès aux toutes dernières fonctionnalités, de frais d’assistance réduits, et peuvent éviter de coûteuses pannes. En outre, les renseignements collectés sur l’état des dispositifs permettent aux fabricants de conserver une piste d’audit des versions des logiciels déployées vers chacun de leurs appareils. Ces données sont précieuses pour prendre des décisions bien informées en matière de support et de maintenance, et doivent même obligatoirement être collectées dans certains cas (voir le plan d’action de la FDA pour la sûreté des dispositifs médicaux).

« Les fabricants d’aujourd’hui sont déterminés à proposer une expérience utilisateur sans accroc grâce à des applications à jour et sécurisées, qu’elles soient connectées ou non à Internet », déclare Matthew Dunkley, directeur sénior chargé de la stratégie et de la gestion des produits chez Flexera. « FlexNet Edge nous permet d’étendre notre portefeuille de solutions de premier plan à la périphérie du réseau et à des environnements hautement sécurisés, à l’image des complexes médicaux et industriels. Notre plateforme de monétisation de logiciels et de l’IoT nous offre une solution de gestion centralisée pour l’ensemble des applications et terminaux, qu’ils soient connectés ou non. »

FlexNet Edge est une des composantes de la technologie Updates and Insights de Flexera, un module qui permettant d’assurer la livraison, le déploiement et le suivi des mises à jour logicielles et de firmware en fonction des droits des clients. Ces tâches peuvent ainsi être automatisées pour une meilleure efficacité opérationnelle, ou gérées par un administrateur local pour plus de contrôle. Désormais, FlexNet Edge permet de profiter de toutes ces fonctions sur des appareils et logiciels totalement ou partiellement déconnectés.

En route pour l’écomobilité, NewMotion participe au Mondial 2018 !

L’alliance de l’ancien et des nouvelles technologies

NewMotion, leader de solutions de recharges intelligentes en Europe, participe à l’édition 2018 du Mondial, au sein du pavillon dédié à la Mobilité sur le stand de l’Association Nationale pour le Développement de la Mobilité électrique (AVERE stand A10, Pavillon 2.2). NewMotion y présentera la première coccinelle électrifiée, combinant un modèle classique de 1971 à de nouvelles innovations électriques.

L’édition 2018 du Mondial se déroulera du 2 au 14 Octobre au Parc des Expositions de Paris, porte de Versailles, et les 2 et 3 Octobre seront consacrés aux journées presse et business. A l’occasion de ses 120 ans, ce grand rendez-vous de l’automobile lance deux nouveaux pavillons, notamment le Mondial de la Mobilité qui mettra l’accent sur les mutations de l’industrie en matière de mobilité, place aux innovations et aux technologies connectées.

Avec un réseau NewMotion actuel de 11 000 bornes installées dans l’hexagone et plus de 76 000 bornes à travers l’Europe, le parc actuel des 160 000 véhicules électriques Français bénéficie d’une belle couverture. Cependant comme les dernières études en attestent, l’e-mobilité poursuit sa croissance et le marché du véhicule électrique repart à la hausse. Les bornes de recharge ont donc un bel avenir sur un marché prometteur.

« Le mondial de l’automobile, de plus en plus orienté vers les nouvelles mobilités ainsi que l’e-mobilité, est une formidable opportunité pour faire le point sur ce marché en perpétuelle mutation. NewMotion affiche clairement ses ambitions de croissance et sa volonté de prendre une part prédominante sur ce marché de la charge intelligente. NewMotion appuie sa position de Leader européen avec ses solutions complètes à destination des clients résidentiels et tertiaires, toujours poussé par de formidables partenaires tels qu’Arval » – Jean-Baptiste Guntzberger, Country Manager France.

En route pour l'écomobilité, NewMotion participe au mondial 2018 !

En route pour l’écomobilité, NewMotion participe au mondial 2018 !

Sur le stand de l’AVERE seront réunis les douze principaux acteurs engagés dans l’écomobilité. L’occasion pour NewMotion d’y présenter ses solutions de recharge intelligente pour véhicules électriques, ses bornes qui équipent particuliers comme entreprises, mais aussi la première coccinelle électrique ! Transformée par Brouzils Auto, son gérant Jérémy Cantin vient présenter en exclusivité sur le Salon sa coccinelle de 1971. Son équipe a conservé un maximum de pièces d’origine, comme la carrosserie et les sièges, puis a remplacé le moteur essence par un électrique qui offre une autonomie de 200 à 250 kilomètres. « Pourquoi détruire des véhicules sains alors qu’une conversion à l’électrique est possible ? » questionne Jérémy CANTIN… Un nouveau marché en perspective ?

Autour de Mr André Ten Bloemendal – CCO qui sera présent pendant les business days, les 2 et 3 Octobre 2018. Le Country manager France Mr Jean-Baptiste Guntzberger, présent durant toute la durée de l’événement, les équipes de NewMotion se tiennent à la disposition des visiteurs et des journalistes pour parler de l’avenir des bornes.

Pour rappel si la feuille de route fixée par l’État est respectée, 100 % des véhicules vendus en France en 2040 seront, ce qui représente une croissance spectaculaire qui mènerait à un parc auto électrifié d’environ 19 millions de véhicules d’ici 2040 !

Sharp annonce le lancement d’un nouveau MFP d’entrée de gamme A3

Sharp vient d’annoncer le lancement du MXM2630, un système d’impression 26 pages par minute, A3 N&B.

Le MXM2630 est un MFP offrant de multiples fonctionnalités, options de finition ainsi qu’une large palette de fonctions de sécurité multicouches exclusives à Sharp. Les paramètres de sécurité avancée de Sharp ont pour vocation d’aider les entreprises à protéger leurs données stockées, numérisées et imprimées, leur permettant ainsi de mettre en place les plans internes de conformité au RGPD.

Le MXM2630 est équipé en standard d’un large panel de fonctionnalités intuitives et permettant de gagner du temps, notamment une interface utilisateur entièrement personnalisable, accessible via un écran tactile LCD 7″ inclinable. L’interface utilisateur est la même que sur tous les autres MFP de Sharp, afin que les utilisateurs déjà familiarisés avec les matériels Sharp soient prêts à numériser et imprimer immédiatement.

Ce nouveau MFP est une véritable plateforme de gestion du document, qui permet notamment de stocker les travaux d’impression avant authentification. Les utilisateurs peuvent ainsi imprimer en toute sécurité à partir de n’importe quel MFP connecté au réseau, à l’instant et à l’endroit qui leur convient, plutôt que d’attendre qu’un matériel en cours d’utilisation soit disponible. Les documents ne sont imprimés que lorsque l’utilisateur se trouve devant le MFP, ce qui empêche les documents sensibles d’être laissés sans surveillance dans le bac de sortie des impressions.

Parmi les fonctionnalités optionnelles du MXM2630, ce dernier s’interface parfaitement avec les solutions Cloud et mobile, le MFP étant compatible avec les applications les plus populaires du marché, telles que Microsoft OneDrive® for Business, SharePoint® Online, Box et Google Drive™, via les fonctions disponibles sur Sharp Cloud Connect.

Les utilisateurs peuvent facilement partager des documents numérisés avec leurs collègues via leurs comptes Gmail™ et Microsoft Exchange™, directement depuis le MFP : les informations peuvent donc être partagées et consultées en toute sécurité, n’importe quand et n’importe où. Sharp offre également aux entreprises une multitude d’autres fonctionnalités, y compris Office Direct Print et la fonction de reconnaissance automatique des caractères (OCR) pour la numérisation.

« Aujourd’hui les méthodes de travail évoluent, et l’accent est de plus en plus mis sur le travail et le partage à distance et sur le BYOD, ce qui augmente la productivité, mais aussi les vulnérabilités en matière de sécurité, explique Nathalie Chamblain, Directrice Marketing Europe du Sud de Sharp Business Systems France. Notre gamme MX a été spécialement conçue pour faciliter ce passage du papier au numérique et permettre aux entreprises d’accroître leur efficacité sans compromettre la sécurité ».

Le MXM2630 renforce l’offre MX N&B de Sharp, qui se compose désormais de 11 modèles conçus pour répondre aux besoins de collaboration au sein d’entreprises de toutes tailles. Grâce à ses fonctionnalités communes à l’ensemble de la gamme A3 N&B, Sharp offre désormais aux collaborateurs, aux chefs d’entreprise et aux responsables informatiques la même expérience optimisée de 26 ppm à 60 ppm.

 

Pour plus d’informations, cliquez ici.

SHARP DYNAMISE LE MARCHÉ AFRICAIN DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES

Sharp annonce l’expansion des activités de sa division Solar Energy Solutions à l’Afrique.

Compte tenu des problématiques locales en matière d’accès à l’énergie, la filière solaire représente une part importante de la stratégie de diversification mondiale du groupe. C’est ainsi que sa gamme leader de 12 modules photovoltaïques (PV) et ses différentes solutions de stockage sur batterie seront désormais disponibles pour l’ensemble de ses clients en Afrique.

Fort de plus d’un siècle d’histoire, Sharp possède également près de 60 années d’expertise dans le domaine de l’énergie solaire. Cette expérience forgée sur les marchés du monde entier permet à l’entreprise de répondre au besoin urgent de développer l’accès à l’électricité en Afrique et de satisfaire la demande pour un approvisionnement fiable dans la région.

La croissance de la population sur le continent met d’ores et déjà une pression de plus en plus importante sur les sources d’énergie existantes. Si on ajoute à cela les dérèglements climatiques et l’allongement des saisons sèches dans de nombreux pays, il apparaît clairement que les énergies fossiles et hydrauliques ne sont plus des solutions viables sur le long terme. Les panneaux photovoltaïques, en revanche, représentent une alternative idéale en raison de la facilité et de la rapidité avec lesquelles ils peuvent être déployés, et de l’abondance de lumière solaire.

Les clients de Sharp sur l’ensemble du continent pourront accéder à sa gamme complète de solutions énergétiques fiables et efficientes, ainsi qu’à sa grande variété de services adaptés à des usages résidentiels, commerciaux et industriels. Ses modules PV de pointe utilisent des technologies variées (polycristalline, monocristalline et contact arrière) et disposent de 48, 60 ou 72 cellules.

Les systèmes photovoltaïques équipés de cellules polycristallines de Sharp sont particulièrement intéressants pour le marché africain en raison de leur ratio prix/performances compétitif. Sur ce segment, l’entreprise propose d’ailleurs un choix de trois différents types de panneaux à 60 cellules (les modèles ND-RK, ND-RB et ND-RJ) avec des puissances maximales de 270 / 275 W, ainsi qu’un futur panneau à 72 cellules et d’une puissance de 330 W.

L’ensemble des modules PV de Sharp possèdent une garantie produit de 10 ans, et d’une garantie de puissance de sortie linéaire de 25 ans. Ils disposent également d’une tolérance de puissance de sortie positive (jusqu’à 5 % de plus que la valeur spécifiée sur la fiche produit). Enfin, ces modèles sont certifiés par des organismes internationaux de premier plan, et sont soumis à une procédure de test interne exhaustive et jusqu’à 5 fois plus stricte que les recommandations de la CEI.

« L’Afrique a une opportunité en or de soutenir sa croissance économique rapide de façon durable grâce à un approvisionnement en énergie respectueux de l’environnement, fiable, et capable de répondre aux besoins des générations à venir – en plus de créer des emplois », explique Barbara Rudek, responsable du développement de Sharp pour l’Afrique. « Nous sommes ravis de jouer un rôle dans ces avancées, et de pouvoir mettre nos décennies d’expérience à profit pour aider nos nouveaux partenaires à réussir. »

Pour plus d’informations sur les solutions énergétiques Sharp, cliquez ici.

Pour découvrir notre gamme de panneaux photovoltaïques, cliquez ici

Pour plus d’informations : www.sharp.fr/energysolutions

La startup française SmartHab annonce l’ouverture de la phase de placement privé de son ICO

SmartHab ambitionne de lever 13 M$ pour développer un service de notarisation des données sensibles collectées par les objets connectés à l’Internet des villes et des immeubles intelligents, reposant sur la technologie blockchain.

L’émission des jetons cryptographiques HAB sera la première ICO à anticiper les
préconisations de l’AMF et sera entièrement gérée depuis la France.

PARIS, le 28 août 2018 – SmartHab, opérateur français leader des solutions d’appartements connectés, lance aujourd’hui son ICO pour financer le développement de la Plateforme HAB, une solution distribuée consignant les données sensibles des objets connectés dédiés aux Smart Cities et aux Smart Buildings sur une architecture reposant sur la technologie blockchain.
L’ICO permettra l’émission de 8 milliards de jetons cryptographiques HAB destinés aux transactions sur la Plateforme HAB et la création de micro « boîtes noires » cryptographiques dédiées à la conservation sécurisée des données de sécurité des villes intelligentes, des immeubles connectés et des infrastructures.

La première phase de l’ICO débute aujourd’hui, avec un placement privé international visant des fonds d’investissement spécialisés dans les crypto-monnaies. Elle sera suivie par une vente publique dans le courant du 4ème trimestre 2018. L’objectif minimum de la levée a été fixé à 3 millions de dollars.

« La confiance dans l’intégrité des données des objets connectés est indispensable au décollage des usages des villes et immeubles intelligents. Le déploiement prochain de « smart contracts » utilisant les données stockées dans la Plateforme HAB renforcera la sécurité et l’efficacité des dispositifs de sécurité des espaces de travail, de vie et de consommation », déclare Godefroy Jordan, président de SmartHab.
Une réponse aux enjeux de sécurité des données des immeubles connectés
Aujourd’hui, déjà plus de trois milliards d’objets connectés à internet collectent des données dans les immeubles et les infrastructures de la ville intelligente. D’ici dix ans le nombre de ces objets pourrait avoisiner les 60 milliards (source : Gartner) et 80 % d’entre eux seront dédiés à la sécurité (incendie, inondation, intrusion, pollution, etc…).
Que ce soit à des fins de sécurité, de certification ou d’assurance, la Plateforme HAB ouvre une nouvelle ère pour la notarisation des données sensibles. La capacité à disposer de données infalsifiables et immuables pour déterminer les responsabilités en cas d’accidents liés à la sécurité, à l’instar des boîtes noires déployées dans l’aviation civile, est nécessaire pour instaurer la confiance entre les prestataires de services intervenant dans les immeubles connectés et les infrastructures sensibles.
La Plateforme HAB apporte une réponse technologique aux enjeux de stockage décentralisé et d’intégrité des données grâce à la technologie blockchain. Elle s’adresse à de nombreux secteurs clés de l’économie : facility management, sécurité des immeubles, énergie, assurance, immobilier…

Grâce à sa plasticité, la Plateforme HAB pourra gérer plusieurs centaines de trillions de transactions chaque année. Son lancement opérationnel est prévu pour le 4ème trimestre 2019. Une dizaine d’utilisateurs grands comptes participeront à un « programme pionnier » leur permettant de tester la Plateforme HAB au fur à mesure de son développement.
Un projet soutenu par des conseillers et des partenaires référents
Le développement de la Plateforme HAB est conseillé par plusieurs experts référents de la technologie blockchain et du numérique, dont le Pr Vincent Danos (CNRS, ENS), Bertrand de la Chapelle (ancien membre du board de l’ICANN), Eric Besson (ancien ministre de l’économie numérique) et François-Xavier Thoorens (créateur de la blockchain Ark.io).

Parallèlement, le projet HAB bénéficie du soutien des associés de SmartHab, notamment Anaxago qui solicitera sa communauté d’investisseurs, et de partenaires technologiques reconnus dans l’écosystème de la blockchain comme IoTeX, Hacken et Futurs.io.
Une ICO localisée en France et anticipant le nouveau cadre réglementaire
Anticipant les futures dispositions mises en œuvre en 2019 par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), l’ICO du HAB se veut exemplaire et applique les préconisations déjà rendues publiques, comme :

– le portage de l’ICO par SmartHab, entité légale enregistrée en France,
– la vérification de l’identité des investisseurs via une procédure de « KYC »,
– le refus des souscriptions d’investisseurs installés dans des juridictions non conformes,
– la clarification du rôle du jeton HAB comme « jeton d’utilité » ne donnant aucun droit de propriété sur l’entreprise émettrice ou sur ses profits,
– la sécurisation des fonds apportés par les investisseurs pendant et après l’ICO.

« L’objectif du ministre de l’économie et des finances de faire de Paris une place active pour les ICO passe par la promotion de projets exemplaires comme le nôtre, qui démontrent qu’il est possible de concilier la protection juridique apportée par la juridiction française avec de hautes ambitions technologiques et industrielles », souligne Godefroy Jordan.
Pour découvrir le projet en détail
L’ICO du HAB s’accompagne de la publication de plusieurs documents d’information, notamment un ensemble d’articles de recherche scientifique et un prospectus (white paper), disponible sur le site www.hab.global ou en écrivant à : hab@smarthab.com.

Contactez-nous
8 avenue du Maine, 75015 Paris
Tél. : +33 1 53 63 27 27

Yucatan, créée il y a plus de 20 ans et dirigée par Evelyne Martin et Caroline Prince, est la première agence de relations médias spécialisée dans la valorisation de l’innovation dans les secteurs de la high-tech, du digital, de l’industrie, du bâtiment et des sciences. L’agence Yucatan participe au développement de la réputation de ses clients. Yucatan vous présente ici son Blog, que vous pouvez suivre en vous inscrivant à la newsletter.