Donner vie à l’Histoire grâce aux Scanners Artec 3D et à la Réalité Augmentée

400 personnages, sculptés dans le grès, représentant des déités hindoues, scannés par le MHT d’Artec 3D, entrent au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Le Centre pour la Documentation Numérique et la Visualisation, fruit d’un partenariat entre Historic Environment Scotland et la Glasgow School of Art, fournit des projets numériques originaux pour le patrimoine.

En 2011, les membres de l’équipe ont d’abord utilisé un scanner Artec MHT pour générer des données 3D et aider à leur conservation, gestion puis interprétation. Un des sites internationaux était l’escalier, vieux de 1 000 ans, de Rani ki Vav à Gujarat, en Inde. Il est orné de plus de 400 personnages de déités hindoues sculptées dans le grès. Alors que l’équipe utilisait des scanners laser terrestres pour capturer l’emmarchement et son contexte, l’équipe a travaillé pendant deux semaines complètes avec le scanner MHT pour enregistrer les détails des sculptures en haute résolution. Ce scanner est d’ailleurs devenu un outil indispensable de leur boîte à outil 3D.

L’équipe est vraiment ravie que son travail à Rani Ki Vav ait pu contribuer à ce qu’il soit classé comme Site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2014.

Actuellement, le Centre pour la Documentation Numérique et la Visualisation travaille avec des partenaires en Allemagne et en Autriche dans le cadre d’un projet subventionné par Creative Europe appelé Advanced Limes Applications (ALApp). Le but est de développer et de pousser des technologies et des contenus numériques vers des applications mobiles avancées.

Une partie du projet a pour objectif d’interpréter le Site du Patrimoine Mondial des Frontières transnationales de l’Empire Romain, en insistant sur le Mur d’Antonin en Ecosse et les Limes Rhétiennes en Bavière. Les deux forment une partie du Site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO des Frontières de l’Empire Romain.

L’équipe enregistre tous les objets du Mur d’Antonin et des Limes pour le projet ALApp en vue du développement d’une application en réalité augmentée. Plus de contenu sera ajouté dans les prochaines années grâce au financement de Creative Europe, mais l’app peut d’ores et déjà être téléchargée gratuitement sur Google Play et iTunes.

L’application propose des modèles 3D interactifs et des reconstructions d’artefacts trouvés sur les sites Romains. Les utilisateurs peuvent faire un panoramique, zoomer et les faire tourner, ainsi qu’en découvrir plus sur les objets dans le texte de description. Pour capturer les artefacts du musée en 3D, le centre utilise une combinaison de scanners à lumière structurée d’Artec et de photogrammétrie numérique.

Pour ce faire, le Centre pour la Documentation Numérique et la Visualisation a fait l’acquisition d’un système Artec Eva. Plus avancé, ce dernier fournit une meilleure qualité des données remontées, tout en bénéficiant de sa maniabilité et de sa simplicité d’utilisation. Ils se sont également équipés d’un pack de batteries qui leur est d’une grande utilité lorsqu’ils travaillent dans des endroits démunis de sources de courant.

Récemment, ils ont enregistré numériquement dans un musée de Munich des statues de Mars et Venus. En incorporant ces modèles 3D à l’app, ils ont pu rapatrier numériquement les objets à l’endroit où ils ont été trouvés. « Leur partenaire en Autriche, EduFilm, développe un composant de réalité augmentée qui vous permettra d’interagir avec les modèles 3D en temps réel lorsque vous visitez le site archéologique », précise le Dr Lyn Wilson, Directrice de la Documentation Numérique au Centre pour la Documentation Numérique et la Visualisation. D’ici peu, en utilisant des déclencheurs AR basés sur la localisation, les modèles 3D se chargeront à des endroits précis pour améliorer la compréhension du site.

Le Dr Lyn Wilson, Directrice de la Documentation Numérique au Centre pour la Documentation Numérique et la Visualisation, note : « les scanners et logiciels Artec 3D permettent de générer rapidement et précisément des modèles 3D pour les sites et artefacts du patrimoine culturel sur lesquels nous travaillons, nous aidant à les partager et à les diffuser. Les données remontées nous permettent vraiment de donner vie à l’histoire ! ».

Le Centre pour la Documentation Numérique et la Visualisation espère continuer à travailler avec Central Scanning et les scanners 3D dans le futur et sont impatients d’évaluer l’Artec Leo pour encore améliorer leurs capacités.

Les commentaires sont fermés.

Contactez-nous
8 avenue du Maine, 75015 Paris
Tél. : +33 1 53 63 27 27

Yucatan, créée il y a plus de 20 ans et dirigée par Evelyne Martin et Caroline Prince, est la première agence de relations médias spécialisée dans la valorisation de l’innovation dans les secteurs de la high-tech, du digital, de l’industrie, du bâtiment et des sciences. L’agence Yucatan participe au développement de la réputation de ses clients. Yucatan vous présente ici son Blog, que vous pouvez suivre en vous inscrivant à la newsletter.